Retour

Vie à quai #3

17navirenuit

Au programme de 2017 : préparation du voyage 2018, maintenance du navire et formation du futur équipage. Cette année à quai s'annonce bien chargée pour les marins et bénévoles de L'Hermione !

 


2017 : l'Hermione à Rochefort

 

Alors que le navire a réouvert à la visite le 18 février dernier, le calfatage se poursuit dans le faux-pont.

Un travail de longue haleine qui nécessite de vider les postes, les espaces de couchage de l'équipage, de leurs mobiliers (bannettes et coffres) pour pouvoir intervenir sur le pont. 

 

17calfatage2

17calfatage2

 

Autre tâche pour les professionnels du chantier : resserrer les courbes de baux à l'aide d'une clé dynamométrique, un outil permettant de contrôler le serrage des boulons. Les courbes de baux sont des pièces de renfort en chêne qui viennent soutenir les ponts qu'il faut contrôler une fois par an, la structure en bois du navire travaillant au fil du temps.

 

17courbesdebaux

 

Réalisées en 2002, ces courbes de baux sont renforcées par des ferrures, oeuvres des forgerons. Chaque pièce pèse près de 175 kg (150 kg de bois + 25 kg de fer). Les 656 boulons des 164 courbes de baux ont donc été inspectés. 

 

17courbesdebaux2

 

Dans l'atelier gréement, la clinique des poulies est toujours ouverte et le travail continue...

 

17poulies2  17poulies  

 

Côté préparatifs du voyage 2018, l'Association Hermione-La Fayette a accueilli avec plaisir, une délégation de la ville de Pasaia, port du Pays Basque espagnol. Cette rencontre a permis de préparer une future escale au printemps 2018. Un partenariat se développe également avec le chantier Albaola, pilote de la reconstruction du San Juan, baleinier du 16ème siècle.

 

Conseiller le Site



Instagram


| 2014-2016 © MICRO-MEDIA | Propulsé par E-majine | Crédits | | Les sites amis |