Retour

Atlantique Nord

24.07manoeuvre2

Samedi 25 juillet 2015 :

Nous savions que cette transatlantique n'aurait pas grand chose à voir avec l'aller. Que l'Atlantique Nord fin juillet était un océan dangereux, traversé par d'énormes dépressions amenant du mauvais temps et du vent. Nous en avons bien la confirmation puisque nous avons désormais eu plus de mauvais temps en quelques jours que sur l'ensemble du reste du voyage...

 

24.07manoeuvre

 

Si la configuration actuelle, avec des vents d'Est balayant l'ensemble du Nord de l'Océan et nous empêchant d'emprunter une route directe vers Brest, n'a rien d'habituelle, l'Atlantique tient donc toute ses promesses en matière de conditions de navigation.

 

24.04gréement

 

Nous avons eu un vent d'un peu moins de 20 nœuds toute la journée, nous autorisant à filer entre 7 et 9 nœuds en portant toute la toile jusqu'en milieu d'après midi. Une excellente nouvelle, si ce n'est que nous sommes dans la mauvaise direction. Nous parvenons en effet tant bien que mal à faire un cap Sud-Sud-Est au près serré depuis notre départ de Saint-Pierre mais, techniquement, nous nous éloignons actuellement de notre destination finale. L'objectif est désormais de traverser la zone balayée par les dépressions et de rejoindre le Nord de l'anticyclone des Açores afin d'emprunter le « rail » de vents de Sud-Ouest qui nous permettra de mettre enfin la proue en direction de l'hexagone.

 

24.07gabiers

 

En attendant, nous avons essuyé notre premier véritable grain en début de soirée. Le tiers Milieu avait déjà pris 2 ris dans le grand hunier afin d'anticiper un franchissement du vent.

 

24.07gabier2

 

Mais le tiers a été rappelé sur le pont durant son repas pour aider les bâbordais à carguer la grand voile et réduire ainsi un peu la gîte qui devenait trop importante. A peine redescendus au sec, les gabiers devaient remonter une nouvelle fois, cette fois pour carguer et rabanter le perroquet de fougue, le petit hunier, la civadière et le contre-foc. Le tout sous une pluie battante tombant à l'horizontale, soufflée par des bourrasques dépassant les 30 nœuds. En clair, l'équipage de la frégate ne manque pas d'occupation en ce moment...

 

Instagram


| 2014-2016 © MICRO-MEDIA | Propulsé par E-majine | Crédits | | Les sites amis |